1er « Bouillon de culture » avec Ariane Doublet.

Le chemin des Bouillons illuminé de petites bougies, un brasero et un vin chaud…

Ce vendredi 11 janvier, à 20h, au bout du bout de la ville…dans la petite ferme des Bouillons, nous étions plus d’une centaineà partager le film  « La maison Neuve », en présence d’Ariane Doublet, la réalisatrice.
Ariane Doublet est  passionnée par le pays de Caux qu’elle connaît bien parce qu’elle y vient depuis son enfance et y  vit depuis une vingtaine d’années. « Les habitants du pays de Caux ne sont pas si « taiseux » qu’on le dit ! » dit-elle.
Dans « La maison neuve » (2005), elle dialogue avec Philippe qui construit une maison neuve dans la pâture pour s’y installer à la retraite. ‘Une maison neuve qui va tout changer ! »

Nous avons longuement échangé avec elle sur le film et les sujets qu’elle donne à voir. Ceux-là concernent aussi la ferme des Bouillons  :
       La disparition des fermes ;    la spéculation foncière ;  la difficulté pour les jeunes agriculteurs de s’installer ;  la SAFER, son rôle avec une question : l’assure t-elle vraiment ?
Mais aussi, l’étalement urbain ; les politiques  et la grande responsabilité des Maires dans l’aménagement du territoire depuis les lois de décentralisation. (lire l’article Télérama de 2010 : Comment la France est devenue moche ?)

La présence d’outil comme le PADD du SCOT à l’échelle de la CREA devrait permettre une réflexion sur ce territoire.  Or ce document  n’est pour l’instant pas contraignant  pour les villes (il n’est pas encore achevé ni validé).
pour plus de détails à ce sujet, voir l’article Contexte politique : quelle cohérence? 

Puis enfin, des questions très concrètes sur la situation de la ferme des Bouillons ont été posées.
Où en est-on avec Immochan ?
Lors de la cérémonie de vœux du Maire, ayant eu lieu la veille,  Patrice Colasse (Maire de Mont-Saint-Aignan) a précisé qu’il serait médiateur entre Immochan et l’association. Il a aussi souligné « nous sommes dans un état de droit,  Auchan étant propriétaire de la ferme, il peut donc en faire ce qu’il veut ».
En clair, le permis de démolition ayant été accordé, la démolition peut avoir lieu à tout moment.
La mobilisation continue !
Rendez-vous la semaine prochaine avec des CHANTS, des CHAMPS…mais pas d’Auchan !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.