Atelier d’écriture sur les Bouillons – vendredi 16 octobre

Militante des Bouillons laissant un mot aux Mégard devant la ferme

L’occupation de la ferme des Bouillons a été pour ses acteurs, permanents ou temporaires, une source de joie, de découvertes, d’émerveillement et de rencontres. L’expulsion rapide et brutale, les provocations de la police et des nouveaux occupants, ont généré souffrance, colère, insondable tristesse, mais aussi nouvelles perspectives. Alors que les plaies doucement se referment, Que la colère patiemment se mue

Lire la suite...