Festival Alimenterre : soirée « Elevages industriels, disparition des paysans » – jeudi 12 novembre à la Maison des associations de Rouen

Dans le cadre du festival Alimenterre, soirée spéciale consacrée aux conséquences sociales de l’élevage industriel : trois courts métrages et un débat avec la Confédération Paysanne et l’association des Bouillons.

Rendez-vous à partir 21h30 à la Maison des associations de Rouen pour la diffusion de « Roumanie, éleveurs porcins à terre », et de deux amusants courts-métrages d’animation sur les élevages bovins « Copier-cloner » et « Marguerite, ou les impacts de la filière laitière française », suivie d’un échange avec Olivier Lainé, producteur de cidre bio dans le pays de Bray et membre du comité national de la Confédération paysanne.

Présentation de la soirée

Les courts-métrages

La construction de la ferme-usine « des 1000 vaches », dans la Somme, a relancé le débat sur l’industrialisation toujours plus poussée de l’agriculture et la disparition programmée de l’agriculture paysanne. Pour le ministère de l’agriculture, « les deux modèles d’agriculture peuvent coexister ». Est-ce exact ? Pour le vérifier, direction la Roumanie, où l’arrivée du géant agroalimentaire SmithField Food sur le secteur porcin a fait mettre la clé sous la porte à des milliers de producteurs locaux. Un raccourci saisissant de l’impact social des systèmes industriels de production et de transformation alimentaire, que viennent explorer de manière ludique les deux courts métrages suivants.

  • « Roumanie, éleveurs porcins à terre » (Marie-Pierre Camus / Wild Angle Productions / 2013 – 29′)

roumanie-eleveurs-porcinsEn 2004, le géant agroalimentaire américain Smithfield Food, le géant du porc, s’installe en Roumanie. Il construit, rachète plus d’une cinquantaine de fermes, dont Comtim, ancienne structure d’État et étend ainsi son royaume dans l’abattage, la transformation et la distribution. Fort de son poids économique et des arguments séduisants adressés à la Communauté Européenne, il rafle les subventions attribuées à la modernisation des fermes d’élevage intensif de porcs roumains.

Dans le pays, des milliers de producteurs roumains incapables de se moderniser, se retrouvent asphyxiés. Le marché national et européen leur ferme les portes, les condamnant à terme à abandonner. De son côté, le rouleau compresseur américain Smithfield, poursuit sa conquête, notamment en France.

  • « Marguerite, ou les impacts de la filière lait française » (Yann Vicherat et BASIC / 2014 – 9′)

A la suite de la vache Marguerite, partons à la découverte d’une étude sur les enjeux environnementaux et sociaux de la filière du lait français, ainsi que ses répercussions ici et ailleurs dans le monde.

  • « Copier-cloner » (Louis Rigaud / 2009 – 3′)

Par des dessins simples et ludiques, « Copier-Cloner » vous met dans la peau de vache d’un éleveur bovin industriel, loin du plancher des vaches et sans bouger de votre écran !

Echange sur l’industrialisation de l’agriculture

margueriteSuite à ces trois projections, nous vous proposons un temps d’échange avec Olivier Lainé, ancien porte-parole de la Confédération paysanne 76, qui fut aussi l’un des « 9 d’Amiens », syndicalistes paysans poursuivis pour une action syndicale symbolique sur le site de l’usine des 1000 vaches. L’occasion d’approfondir notre compréhension des phénomènes toujours à l’œuvre dans l’agriculture française et mondiale, alors que leur dangerosité est connue de longue date, et de faire un point sur les derniers développements de la triste affaire des 1000 vaches (dépassement du nombre d’animaux autorisé, astreintes journalières non payées et enquête publique en cours pour l’extension du troupeau).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.