« Il faut rendre justice aux occupants de la ferme des Bouillons » : signez la lettre ouverte au préfet de Haute-Normandie

Une lettre ouverte au Préfet, écrite à l’initiative d’agriculteurs et personnes engagées en faveur de l’agro-écologie, d’acteurs de l’économie sociale et solidaire, de l’éducation populaire, du spectacle vivant, de citoyens a été envoyée ce jour à son destinataire.

Vous pouvez la signer en écrivant à : bouillons_loauprefet[at]orange[point]fr

Il faut rendre justice aux occupants des Bouillons

LETTRE OUVERTE AU PRÉFET DE HAUTE-NORMANDIE

 

Monsieur le Préfet

Nous nous permettons de nous adresser ainsi à votre autorité de représentant de l’Etat parce que nous avons la conviction que vous ne serez pas insensible à notre requête.

Notre pays en mutation souffre de la désaffection croissante d’une partie des citoyens pour la chose publique.

Agriculteurs et personnes engagées en faveur de l’agro-écologie, acteurs de l’économie sociale et solidaire, de l’éducation populaire, du spectacle vivant, citoyens… nous estimons qu’il est capital que les milliers de citoyens de la région rouennaise , parmi eux de très nombreux jeunes, qui se sont mobilisés pacifiquement depuis la fin de 2012 aux cotés de
l’association pour faire vivre la « Ferme des Bouillons » ne soient pas, sans autre forme de procès, mis à l’écart de la gestion future du site qu’ils ont sauvegardé.

Sans l’association de protection de la ferme des Bouillons, les 4 hectares concernés, au coeur de la Métropole rouennaise, seraient aujourd’hui perdus pour l’agriculture et livrés à l’urbanisation.

Nous avons soutenu cette action citoyenne pour les raisons de fond, agricoles et
environnementales, qui la motivaient. Nous l’avons aimée parce que ses formes : non violentes, festives, culturelles, participatives, ont renouvelé le genre et montré que notre pays était riche d’énergies nouvelles et créatives, de potentiels de réinvention de la citoyenneté.

Laisser faire l’attribution à la SCI qui s’est fait connaître du grand public ces 3 dernières semaines, outre l’hypothèque sur la vocation authentiquement agricole et biologique du site, témoignerait d’un mépris des personnes qui se sont mobilisées, démocratiquement insoutenable.

C’est pourquoi nous vous demandons de prendre les mesures qui permettront de construire une solution juste prenant en compte les propositions de l’association, en garantissant la vocation agroécologique du site et la participation des parties prenantes engagées depuis 2012.

Respectueusement,
Premiers signataires : Saïd ATEK (plasticien), Valérie AUVRAY (conseillère régionale socialiste de Haute-Normandie, maire-adjoint d’Elbeuf), Nicolas BETTENCOURT (porte-parole de la Confédération paysanne 76), Philippe CHASTRES, Patrice COLASSE (ancien maire socialiste de Mont-Saint-Aignan), Jean Paul COMMARE (agriculteur, ancien président du CIVAM Les Défis Ruraux), Ariane DOUBLET (réalisatrice), Guillaume DUMOULIN, Philippe FAJON (archéologue, en charge des fouilles sur le secteur de la ferme des Bouillons), Jacques FOLLET (ancien président du CIVAM Les Défis Ruraux), Laurent FUSSIEN (directeur général des services de Malaunay), Emmanuel GOUACHE, Pascal HERANVAL (artiste), Perrine HERVE-GRUYER (agricultrice, conseillère régionale écologiste), Olivier LAINE (membre du comité national de la Confédération paysanne), Frédéric LAMBLIN (maraîcher biologique et responsable de l’association Mille et un légumes), Stéphane LEFEBURE (ancien président du Groupement des Agriculteurs Biologiques de Haute-Normandie), Pascal MAGOAROU (conseiller municipal EELV de Mont-Saint-Aignan), Jean Claude MALO (fondateur de la Confédération paysanne), Laurent MOINET (président du Groupement des Agriculteurs Biologiques de Haute-Normandie), Véronique MOINET, Cyrille MOREAU (vice-président EELV de Rouen Métropole Normandie), Etienne NOEL (avocat), Emilie OZOUF (gérante de la SCOP Liesse), Laurent PINATEL (porte-parole national de la Confédération paysanne), Olivier REBOUL, Jean-Jo ROSSIGNOL (représentant de la Confédération paysanne à la Safer HN), Olivier SALADIN (acteur), Richard SEDILLOT (avocat), Régis SENECAL (directeur du Trianon), Claude TALEB (vice-président EELV du Conseil Régional), Stéphanie TALEB-TRANCHARD, Emilie TOLIAN (gérante de la SCOP Liesse), Lydie TURCO (réalisatrice).

Signatures le 18 août :

ANES Jonathan
AUGE Carole
AUGER ALLAIS Anne
AUGER Mj
AUNAY Agnès
AUNEAU Elodie
AVENET Pauline
BAILLEUL Bernadette
BAILLY Christelle
BALIDAS Delphine
BATIME Christine
BAUDOIN Eric
BENEDETTI Josiane
BESBAS-GEIST Bruno
BILLARD Anne
BOITRELLE Yannick
BONNET Jean Baptiste
BOTTECHIA Gwenola
BOURGEAUX Serge
BRANGIER Raphaëlle
CALLE Benjamin
CAMARAT Rémi
CAMARET Catherine
CARLES Marie Claude
CARPENTIER Chantal
CARPENTIER Jean
CARPENTIER Mathieu
CARRA Fara
CHARLIONNET Roland
CHARTIER Didier
CORTIER Michel
DANZELLE Xavier
DECAMPS Isabelle
DECK Alexis
DEFRANCE Xavier
DELAMOTTE Ariane
DELPIROUX Josiane
DELTOUR Delphine
DESJARDINS Michèle
DEVARS Janine
DINAHET Colette
DIOLOGENT Gilbert
DIONISI Emilie
DUBOIS Claude
DUBOSC Jean Michel
DUFOUR Bernard
DUFOUR Marie-Line
DUMOUTIER Philippe
DUPONT Michel
DUPRE Guy
DUPRE Jane
DUPUIS Gaëlle
EIZYKMAN Boris
ERNIS Michelle
ESTIOT Jean Yves
ESTRADE Laurine
EUZEN Lucie
FLIPO Adeline
FOUCHEYRAND Lucie
FRECHARD Françoise
FROON Bernadette
GALLENNE Sergine
GEERAERT Christophe
GEERAERT Claudine
GLANGETAS Léo
GLUCK Elise
GLUCK Michèle
GOUARNE Esther
GOUEDARD Ronan
GRAS Etienne
GRUNBERG Danièle
HAMELON Joëlle
HAUBERT Morgan
HENNERON Ludovic
HERVE-GRUYER Charles
HOUGET Anne-Marie
HOUGET Yves
JACONO Delphine
JAMELIN Ludivine
JEAN Agnès
JEAN Philippe
JOUANNY Myriam
LABBE Manuel
LABICHE Jacques
LAFFITE Ivan
LANGLOIS Aurélie
LANGLOIS Jean-Baptiste
LE FLOCH Christine
LEBOULANGER Christophe
LEBRUN Audrey
LECLERC Benoît
LEDANOIS Laurence
LEFEBVRE Eric
LEFEBVRE Philippe
LEFEVRE Clément
LEGASTELLOIS Alexandra
LEGRAND Antoine
LEMAIRE Christian
LEMAIRE Laurent
LEMOINE Marie-Hélène
LENOIR Valérie
LEQUERTIER Audrey
LETORT Alain
LUDER Lionel
MACIASZEK Emeline
MAHEU Bruno
MAHEU VAILLANT Elisabeth
MAINE Nathalie
MARION Stéphane
MARLETTA Christian
MARTINET Marie Pierre
MAUCONDUIT Anne
M. Edouard
MERCIER Pauline
MERLIN Brigitte
MORIN Gérard
MORIN Lucy
MULLER Serge
NORDON Viviane
ORANGE Gérald
OUALLET Julia
PAON Fabrice
PAQUIN Pascal
PAVOT Baptiste
PAYEN Isabelle
PELLEGRIN Bernard
PENAZZI Lucia
PERUISSET Eléonore
PESQUET Olivier
PETIT Jean Paul
PETIT Magali
PETIT Marie Hélène
POUPEL Agnès
POUPON Sylvie
QUEMENER Pierre
REBILLON Christèle
RICHY Thomas
RIPOLL Philippe
ROUSSEL Annette
ROUX Jean Jacques
SANCHEZ Laetitia
SAUTY Philippe
SAVOYE Jacques
SOUBIEN Yanic
STALLA Annie
STENBERG Patricia
TARDIF Catherine
TASSARD Fabrice
TRANCHARD Laurence
TROCHE Mylène
TROUVE Julie
TRUCHON Rémy
VASSARD Christian
VEILLON Anna
VERGOZ Lionel
WEBER Raphaelle
YVAN Karen

Signatures : bouillons_loauprefet@orange.fr

11 commentaires

  • C’est encore la preuve que le combat avec des instances corrompues ,je parle de la SAFER et des instances politiques et financières, existe bien en France.Si ce coin de terre est resté viable et non bétonné c’est grâce aux collectifs associés à la Ferme des Bouillons,est-ce un crime de croire en un monde meilleur ?
    AUCHAN TUE LA VIE ..LA VRAIE

  • Comment peut-on retirer,à tous les collectifs et associations et anonymes aussi qui ont permis que ce coin de terre ne soit pas bétonné, le rêve d’un monde meilleur ? C’est un échec non pas de ceux qui se battent pour un idéal de paix et d’amour mais des Instances qui paraissent bien encore une fois corrompues, car la Magouille orchestrée par Auchan a été protégée par des gens au dessus de tout soupçon . AUCHAN TUE LA VIE .. LA VRAIE

  • soutien et j’apporte ma signature
    sylvie poupon

  • Je soutiens l’Association de la Ferme des Bouillons et signe la lettre au préfet de Haute Normandie.
    Michel Besson
    Co-auteur du livre « La bio, entre business et projet de société ».

  • Ofthestreet

    Pour la terre et l’humain.

  • Lydie DAGONNEAU

    Avoir permis de sauver la Ferme et présenter un projet viable pour son devenir devraient être des garanties suffisantes pour donner priorité à ses initiateurs, non?
    Où est la morale dans cette affaire?

  • entièrement d’accord avec cette lettre ouverte!!!!!!!

  • Gilbert Leprettre

    parce que sinon, ce serait un déni de démocratie…

  • MULLER Serge

    Les Amis de la Confédération paysanne savent que l’artificialisation des terres est un enjeu majeur de notre époque. Que ce soit ici, en France et en Europe, avec des projets routiers ou ferrés, des zones commerciales ou logistiques, ou que ce soit en Afrique, en Asie ou en Amérique latine avec l’expulsion des paysans, les meilleures terres sont appréhendées et les paysans disparaissent.
    A l’heure où l’emploi est en question, où les ressources se raréfient, où les dérèglements climatiques créent des catastrophes écologiques, sociales, humaines, il est temps d’apporter le soutien à ceux qui cherchent et proposent des solutions durables et soutenables.
    Que la SAFER oublie de recevoir les occupants de la ferme des Bouillons qui souhaitaient poursuivre le projet de culture après l’abandon de l’urbanisation du site, et ne soutienne que celui d’une SCI jusqu’alors inconnue, est soit une aberration, soit un choix politique ou encore pire, un choix de « connaissances ».
    Il est important de remédier à cela et donner à ceux qui ont permis de sauvegarder ces terres le droit de pouvoir montrer qu’ils sont en capacité de faire vivre l’activité agricole.
    Serge MULLER
    Président des Amis de la Confédération paysanne

  • Bonjour
    je connais Romain Pavot,
    je sais que cette personne est capable de cultiver et faire vivre la ferme.
    d’ailleurs il l’a prouvé depuis plusieurs années avec son expériences de maraicher bio
    merci de le soutenir son projet
    cordialement
    Daniel

  • Cette cession d’un espace agricole peri urbain à des interets privés plutot suspects ( le groupe Mégard, c’est 5 entreprises dont quatre dans l immobilier…) est scandaleuse et n’honore ni la SAFER ( mais ça on connaît), ni les décideurs politiques actuellement au pouvoir, c’est à dire le parti socialiste ( Rouen metropole, CG76, Conseil régional). Qu ils ne viennent PLUS JAMAIS nous parler de démocratie, de prise en compte des souhaits des citoyens, d’environnement, d’ecologie etc etc…

Répondre à Ofthestreet Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.