« La ferme des Bouillons est devenue le bien commun des citoyens » : ATTAC Rouen soutient la ferme des Bouillons – 17 août 2015

Parce qu’ATTAC lutte pour étendre et approfondir la démocratie, pour promouvoir les alternatives et récupérer les biens communs, et agit pour la justice sociale et écologique, nous affirmons plus que jamais notre soutien à l’Association de Protection de la Ferme des Bouillons (APFB). Nous demandons aux pouvoirs publics de se saisir du dossier, via la SAFER, en préemptant la ferme afin que l’ensemble des projets proposés soit analysé de façon équitable et transparente.

L’APFB c’est plus d’un millier de citoyens engagés depuis presque trois ans face à la multinationale Auchan. Grace à la mobilisation la ferme a pu être sauvée (reclassement du site en Zone Naturelle Protégée, fin du permis de démolir détenu par Auchan). Aujourd’hui Auchan vend discrètement à une Société Civile Immobilière (SCI). Si les décideurs refusent l’examen de la situation et des différents projets par une commission, ils entérineront ces tractations secrètes et commettront un véritable déni de démocratie.

La Ferme des Bouillons est devenue le bien commun des citoyens, un lieu pour tous, défendu par tous. L’APFB a élaboré collectivement un projet agricole, social et solidaire pour l’avenir de la ferme. En mêlant agriculture biologique, permaculture, formations, éducation populaire, culture, circuits courts, ce projet dessine un avenir écologique, coopératif, transparent et citoyen. À l’aube de la COP21 et face aux enjeux climatiques pour les années à venir, plus qu’un idéal ce projet doit devenir une réalité !

La vente à une SCI n’offre, elle, aucune garantie pour l’avenir et l’usage de ce lieu sauvé par les citoyens, compte tenu de l’absence de contrôle sur le fonctionnement de ce type de société. Cette vente pourrait n’être qu’une spéculation immobilière (à noter que les gérants de la SCI possèdent d’autres sociétés à vocation immobilière et commerciale). Au vue des relations entre Auchan et les gérants de la SCI, de l’histoire des futurs acquéreurs et de leurs engagements politiques, nous ne pouvons avoir confiance en eux sur l’avenir de la Ferme des Bouillons.

Ainsi, Attac Rouen demande à la SAFER de préempter la Ferme des Bouillons afin que le projet de l’APFB puisse être analysé (après avoir sauvé la ferme, la moindre des choses serait d’être entendus), et manifeste son opposition à l’accaparement des terres par une SCI qui agirait dans le futur sans contrôle par les collectivités.

Un commentaire

  • Jacques Félix

    Je retrouve cet article d’Attac-Rouen, association à laquelle j’ai eu l’honneur d’appartenir. Depuis, nous avons subi 2 expulsions ! La première, la plus violente, ce triste mercredi 19 août après que la SAFER ait annoncé son refus de préempter puis celle du campement provisoire non loin de la Ferme, ce lundi 24 août.
    Heureusement, maintenant, les « habitants » sont accueillis en sécurité et les animaux aussi… Le combat continu avec l’aide des nombreux amis dont Attac. Merci.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.