La réponse d’Immochan, dans Paris Normandie…

En ce début d’année 2013,  la réponse d’Immochan, concernant l’occupation de la ferme : « Pas question d’accord écrit ».
Nous ne pouvions pas attendre une autre réponse de la part d’un expert en communication.

Petite analyse:
On remarque le joli petit couplet sur l’environnement avec  tri des déchets charte environnementale; sans oublier les mots clef à placer obligatoirement dans ce genre de discours: matériaux locauxvégétal et pour finir en beauté: « densifier nos équipements pour éviter l’étalement architectural » (le jackpot au score de la langue de bois).

Qui ne s’intéresse pas à la situation de la ferme pourrait (devrait) croire que la construction d’un supermarché en bordure de forêt contribue à lutter contre l’étalement urbain. Est-ce bien honnête de parler ainsi aux citoyens? Pour qui nous prend-on?

Pour ceux que la langue de bois intrigue, une petite vidéo (5min) de Franck Lepage [Scotp Le Pavé] qui permet de comprendre en s’amusant:

Par ailleurs je me demande s’il n’y a pas un volonté de créer du « scoop » chez Paris-Normandie, en tentant d’agiter les 2 cotés. Cela reste une hypothèse.

Mais, nous ne lâcherons rien ! Poursuivons la mobilisation citoyenne !

Ci-dessous vous trouverez l’article (cliquez pour agrandir et lire)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.