« Les Bouillons chez Auchan » (Paris Normandie, 16 mai 2014)

Les Bouillons chez Auchan

Depuis dix-huit mois, les terres sont remises en culture.

Depuis dix-huit mois, les terres sont remises en culture.

L’association de protection de la ferme des Bouillons qui occupe depuis décembre 2012 le site de Mont-Saint-Aignan pour empêcher sa démolition, participe demain samedi à une action dans le Nord, lancée par plusieurs collectifs qui dénoncent les projets immobiliers du groupe Immochan.

C’est une marche festive de 8 km qui partira de Roubaix, siège social de l’association familiale Mulliez (qui gère les enseignes comme Auchan, Décathlon, Leroy-Merlin, Flunch…) jusqu’à Néchin, en Belgique, le célèbre village où vivent plusieurs membres de la famille.

Non à la spéculation foncière

« Nous nous sommes associés avec trois autres collectifs citoyens dénonçant notamment la spéculation foncière dans laquelle excelle Immochan, qui a racheté les Bouillons et obtenu un permis de démolir », explique Philippe Vue, coprésident de l’association qui se bat pour la préservation des terres agricoles. « C’est la première marche anti-Mulliez et ce sera aussi l’occasion de protester contre les effets négatifs de la grande distribution au niveau social et bien sûr pour mettre en lumière l’exil fiscal. »

Les collectifs en lutte contre les projets immobiliers d’Auchan viennent de Gonesse, du Loiret et du Vaucluse. Ils devraient être soutenus sur place par des représentants de la Confédération paysanne, des Verts, du Parti de gauche ou d’Attac. Le défilé promet d’être nourri de slogans humoristiques, à l’image de l’affiche créée pour l’occasion : un chariot roulant sur des chenilles et s’avançant sur une petite ferme.

Cette action intervient alors que les occupants des Bouillons sont toujours sous le coup d’une expulsion et que le permis de démolir des bâtiments court jusqu’en juillet 2014.

« Notre mobilisation a déjà permis d’obtenir en janvier dernier le classement des quatre hectares de la ferme en zone naturelle, rendant donc impossible tout projet de construction », rappelle le porte-parole.

Malgré les incertitudes qui pèsent, l’association reste ferme sur ce projet de rendre ces terres à l’agriculture et d’en faire un lieu d’échanges. « En avril on a lancé le labour et donné le coup d’envoi des activités maraîchères. On est prêt à vendre les légumes frais directement à la ferme, dès le mois de juin », annoncent les occupants.

« Nous voulons aussi être prêts à un éventuel rachat de la ferme, le jour où Immochan sera enfin vendeur. Nous allons lancer le 31 mai une campagne de promesse d’achat de parts. » Pour le coup c’est l’association qui bétonne une porte de sortie…

SOPHIE BOGATAY

Rendez-vous demain samedi, à 9 h 30, à la ferme, pour un départ groupé en covoiturage.

Source : http://www.paris-normandie.fr/detail_communes/articles/538748/region/les-bouillons-chez-auchan#.VLkMcnujCAw

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.