Non à la destruction de la forêt du Madrillet

Mobilisation

  • Participez au rassemblement d’opposition à ce projet et de manifestation d’attachement à la forêt, le mercredi 17 juin 2020, à partir de 12h (RDV à l’entrée de la Forêt du Madrillet (rue de la mare Sansoure)
  • Informez-vous en détail sur ce projet
  • Interpellez les responsables
  • Signez la pétition en ligne : « Empêchons la destruction de la forêt du
    Madrillet »
  • Soutenez financièrement la mobilisation (entre autres pour financer les recours juridiques et les avis de juristes spécialisés)

Contexte

La forêt du Madrillet, à cheval sur les communes de Saint- Etienne-du-Rouvray et Petit-Couronne, est mise à mal depuis de nombreuses années par l’urbanisation galopante de l’ agglomération rouennaise. Grignotage des forêts, mares et landes à callunes sous divers prétextes, dépôt sur des dizaines d’hectares de 9 millions de tonnes de déchets industriels légèrement radioactifs, ou encore morcellement par de nouvelles routes (notamment la Rocade Sud = D 418) ont été autant de coups portés à cet écosystème.

Actualité

  • QUOI ?

Aujourd’hui, en 2020, ce sont 63 hectares de la forêt du Madrillet qui sont menacés pour laisser la place à du béton, des établissements de formation, des hôtels, des restaurants, des bureaux, des entreprises et même une salle de sport ! 63 hectares, cela représente 112 terrains de football !

  • POURQUOI ?

Un document officiel parle de « zone économique à développer ».
L’objectif est d’agrandir le campus du Madrillet et d’augmenter l’activité économique de la zone, les fameuses ZAC – zones d’aménagement concerté : passer de 6 700 à 15 500 étudiants et de 80 à 120 entreprises en 15 ans.

  • OÙ ET QUAND ?

Les travaux ont déjà commencé et trois hectares ont déjà été rasés en face du Zenith, avec un hôtel, des restaurants, des bureaux, de plus, sans prise en compte des besoins existants.
Les 62 hectares restants s’étendent autour de la rue de la mare Sansoure.
Le chantier doit s’étaler sur 15 ans.

  • QUI ?

Ce projet a été lancé par la Région Normandie et la Métropole de Rouen, et il est soutenu par les communes de Saint-Etienne-du-Rouvray et de Petit-Couronne.

POURQUOI S’OPPOSER À CE PROJET ??

  • L’enseignement supérieur et la recherche servent d’alibi. Depuis plus de 10 ans, les salarié.es et les étudiant.es demandent de meilleures conditions d’accueil, de conditions de travail et d’étude, ainsi que la rénovation d’un restaurant universitaire qui se trouve actuellement rapidement saturé. Pour autant, rien de tout cela n’est pour l’instant prévu.
  • Les « mesures compensatoires » envisagées masquent la destruction d’un milieu naturel précieux. On ne décrète pas le déplacement d’un milieu naturel et les mesures compensatoires ne compensent jamais la disparition d’un milieu. Impossible de parler d’écologie ou d’éco-technologies comme le font les collectivités engagées dans ce projet.

La forêt offre une grande diversité écologique. Elle abrite des espèces protégées, parmi lesquelles deux espèces de mammifères et des amphibiens (par exemple le lézard agile). Elle constitue par ailleurs un poumon indispensable aux riverains et à tout.es les habitant.es de la Métropole !

D’autres solutions respectueuses de l’environnement existent !

Mobilisons-nous car les bulldozers peuvent agir à tout moment et détruire irrémédiablement ce lieu qui nous accueille et nous fait respirer.