Poursuite de la mobilisation samedi 15 août – Leroy Merlin d’Isneauville

Banderole pour la préemption de la ferme des Bouillons

Des informations fiables laissent entrevoir une issue défavorable à notre mobilisation déterminée des semaines écoulées : M. le préfet aurait pris la décision de ne pas préempter la ferme des Bouillons, et donc de laisser se faire la vente entre Immochan et la SCI « In Memoriam ».
L’annonce officielle devrait intervenir la semaine prochaine : il est encore temps pour nous de faire reconnaître aux pouvoirs publics la nécessité impérieuse d’une préemption.

Les conséquences du « laisser faire » de l’administration seraient trop graves pour être acceptables. La cession à une SCI reviendrait de facto de la part de la Safer à renoncer à tout droit de préemption futur sur la ferme, et donc à tout contrôle ultérieur de la société et des pouvoirs publics sur le devenir du site. Nous sommes-nous battus près de trois ans pour voir disparaître la ferme dans un trou noir juridique ? Certainement pas !

Si la décision de la préfecture devait être confirmée, elle constituerait un véritable déni de démocratie. Les pouvoirs publics et les organisations professionnelles agricoles entérineraient les tractations secrètes entre Auchan et la famille Mégard en adressant une fin de non-recevoir à notre mouvement, qui après avoir sauvé la ferme du béton s’employait avec obstination à lui dessiner un avenir écologique, coopératif, transparent et citoyen.

Alors, les Bouillons ? Bien commun ou bien privé ? Lieu ouvert odanseu société immobilière ? Multinationale ou économie locale ?
L’Etat et la Safer doivent permettre un examen transparent et équitable des projets portés par les Bouillons et par la SCI « In Memoriam », dans toutes leurs dimensions.
Nous porterons le nôtre avec Romain Pavot, maraîcher biologique expérimenté (et paysan sans terre en fin d’année), la Confédération paysanne, Terre de Liens et nos soutiens associatifs, agricoles et politiques.

La Confédération paysanne dénonce de longue date l’arnaque que peuvent représenter les SCI dans le domaine du foncier agricole, et n’admettra pas que les Bouillons, terre de lutte paysanne, disparaissent à leur tour dans cette grande lessiveuse. Pour Terre de Liens Normandie, le cas des Bouillons peut agir comme un révélateur de l’opacité et des dysfonctionnements du marché foncier agricole.

Il ne nous reste plus que quelques jours pour être entendus des autorités.

A nous d’agir !

Nous invitons avec force les personnes qui soutiennent notre combat et nos demandes à participer à 2 rassemblements : 

  • Samedi 15 août, à partir de 9h : opération escargot devant le Leroy-Merlin d’Isneauville (ZA de la Ronce), plus proche magasin des Mulliez depuis la ferme. Venez avec vos voitures !

Contact : Philippe 06/83/88/81/68

L’objet de cette action est d’informer clients, salariés et automobilistes sur les pratiques des Mulliez, propriétaires de l’enseigne, de manière pacifique et festive comme à notre habitude : amenez vos instruments !
Soyons nombreux à venir en voiture pour faire entendre à Immochan notre détermination à défendre l’avenir que nous souhaitons pour la ferme des Bouillons !

  • (A confirmer) Lundi 17 août, rassemblement festif devant le siège de Rouen métropole à partir de 10 h et pour une durée indéterminée (avenue Pasteur, à coté de la Préfecture)

Contact : Matthieu 06/63/78/80/68

Nous avons sollicité hier un rendez-vous sous 48 h auprès du président de la Métropole de Rouen et du président de Région, afin d’obtenir une prise de position publique de leur part sur notre demande de préemption.

Sans nouvelles de leur part, et au vu de l’urgence de la situation, nous appelons à un rassemblement devant le siège de Rouen Métropole ce lundi matin 10 h et resterons sur place en permanence jusqu’à son obtention.

On reste ferme(s) !
Association de Protection de la Ferme des Bouillons

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.