Projections du mercredi : en avril, Alternatiba fait son cinéma

Finances solidaires, biodiversité, éducations alternatives… Aucun doute n’est permis, c’est bien Alternatiba Rouen qui fera son cinéma en avril à la ferme des Bouillons !

Au programme, 5 documentaires, chaque mercredi, à partir de 19h30alternatiba_affiches_projections_v4 copy :

Mercredi 1er avril : L’Urgence de ralentir, de Philippe Borrel (2014)

Mercredi 8 avril : Les petits Gars de la campagne, d’Arnaud Brugier (2014)

Mercredi 15 avril : La Biodiversité : c’est aussi près de chez vous, de Raphaël Guttierez (2012)

Mercredi 22 avril : L’Echappée solidaire, de Renaud Barret et Jérôme Porier (2014)

Mercredi 29 avril : L’Ecole nomade, de Michel Débats (2008)

Buvette sur place. Repas partagé, apportez votre spécialité culinaire !

Présentation des films

L’Urgence de ralentir (mercredi 1er avril)

De Philippe Borrel. Production : cinétévé. 2014. 84 mn.

urgenceDralentir

Tour du monde des résistances à l’accélération globalisée.

Nous sommes entrés dans l’ère de l’accélération globalisée. Vitesse et court terme sont devenues la norme de la société. Mis sous tension par l’accélération financière et technologique, nous tentons encore de suivre un rythme qui nous mène pourtant vers des catastrophes écologiques, économiques et sociales annoncées. Mais certains d’entre nous ont décidé de ne pas céder à l’injonction d’’immédiateté, en expérimentant – individuellement ou collectivement – des alternatives locales et concrètes, afin de « bien vivre ». Chaque jour partout dans le monde, en Europe, en Amérique Latine, aux États-Unis, en Inde, ils travaillent à redonner du sens au temps. À la marge du paradigme dominant, ils contribuent peut-être déjà au nouveau monde de demain.

 

Les petits gars de la campagne (mercredi 8 avril)

D’Arnaud Brugier. Production : La main verte. 2014. 80mn.

Au coeur des mutations agricoles, la Politique Agricole Commune.

En cinquante ans, l’agriculture française a changé du tout au tout. Une transformation radicale inédite dans l’histoire qui entraîna de profondes mutations économiques, sociales et environnementales. Derrière cette révolution restée silencieuse, il y a la PAC, la Politique Agricole Commune dont tout le monde a entendu parler sans la connaître vraiment. Elle a pourtant bopetits_gars_campagneuleversé la vie de millions d’individus en modelant leur alimentation, leurs paysages, leur quotidien.
Les petits gars de la campagne plonge au cœur de cette volonté politique initiée à l’échelle européenne il y a 60 ans, avec l’ambition de contribuer à remettre l’agriculture au cœur d’un débat public dont elle a été écartée pendant trop longtemps.

 

La Biodiversité : c’est aussi près de chez vous (mercredi 15 avril)

De Raphaël Guttierez. Chromatiques Productions. 2012. 52mn

biodiversiteL’année 2010 a été désignée par l’ONU (organisation des Nationes Unies) comme l’année internationale de la Biodiversité, avec pour objectif de sensibiliser les états et les citoyens aux enjeux économiques, sociaux et politiques qui engendrent la dégradation de la flore et la faune sur notre planète.
Mais, qu’est-ce que la biodiversité ? Quels sont les défis pour l’avenir ? Quels sont les obstacles, quelles peuvent être les solutions ? Que disent les scientifiques ? Quels sont les risques ?
Ce film, qui présente succinctement la biodiversité (sa beauté, ses enjeux et ses menaces), s’attarde particulièrement sur les solutions (« les alternatives ») et les acteurs pour la protection de nos écosystèmes.

 

L’Echappée solidaire, sur les chemins de la finance solidaire (mercredi 22 avril)

Coproduction France Active, LCP – Assemblée Nationale, Commune Image Média. 2014. 48 minutes

echappée solidaire

Soirée avec le partenariat de France Active.

Qu’est-ce que la finance solidaire ? Comment assurer la rentabilité des investissements tout en plaçant l’humain au cœur du système ? Qui sont les artisans de cette chaîne vertueuse ?
Pour tenter de répondre à ces questions, L’échappée solidaire a sillonné la France pour interroger des acteurs de la finance solidaire, rencontré à travers France Active, un réseau associatif qui se mobilise pour développer des projets entrepreneuriaux à forte valeur sociale.
Traité sur le mode du « road movie », ce documentaire est une enquête vivante. De Lille à Besançon, de Montpellier à Nantes en passant par Bagnolet, nous découvrons d’autres méthodes de production, de management et de gestion portées par des femmes et des hommes qui refusent la fatalité de la crise.
Sur la route, nous croisons le PDG d’une holding solidaire, des artistes qui créent dans des quartiers populaires, un ministre qui prépare une loi, une chômeuse qui donne un nouveau départ à sa vie, une présidente de région qui se bat pour l’emploi, des ouvriers qui élisent leur patron, un entrepreneur qui prépare l’avenir…
Étape après étape, le film fait la preuve « par l’humain » qu’une économie au service de la société et des territoires est en marche et qu’elle fonctionne déjà.

 

L’Ecole nomade – mercredi 29 avril

De Michel Débats. La Gaptière Productio. 2008. 52 mn.

Soirée en partenariat avec le Céméa et Echelle inconnue

ecole nomade

En Sibérie orientale, une école nomade évenk a vu le jour. Elle nomadise comme une famille nomade, ordinateurs, tables et chaises sanglés sur les traîneaux de rennes. Avant la mise en place de cette école, Andrei, Vitia et les autres étaient pensionnaires dans des villages pendant l’année scolaire. Ils perdaient leur langue et leur culture. A présent, ils n’ont plus à faire de choix entre un mode de vie traditionnel et l’accès à une certaine modernité. Ils poursuivent le cursus académique russe tout en conservant le mode de vie, la langue, les techniques et les rituels évenks.

Échelle inconnue alimentera le débat avec un projet en cours dans une école à Mesnière.

 

A propos d’Alternatiba Rouen

Le dimanche 4 octobre 2015, une mobilisation citoyenne ambitieuse et originale est organisée à Rouen : Alternatiba, un village des alternatives au changement climatique et à la crise écologique et sociale que nous en sommes en train de vivre. Des milliers de personnes y sont attendues.

Ses objectifs sont de :

sensibiliser le grand public et les élus à la nécessité de baisser rapidement et radicalement nos émissions de gaz à effet de serre, interpeller sur les conséquences dramatiques de l’absence d’accord international ambitieux, efficace, contraignant et juste sur le climat ;

combattre la démobilisation que peuvent provoquer la gravité et l’importance du défi climatique, en montrant que les solutions existent et qu’elles sont à notre portée, créatrices d’emploi, porteuses d’un monde plus humain, convivial et solidaire ;

appeler à mettre en route sans plus attendre la transition sociale, énergétique et écologique nécessaire pour éviter le dérèglement profond et irréversible des mécanismes du climat.

Depuis le premier village à Bayonne en octobre 2013 et l’appel à multiplier les alternatives sur de plus en plus de territoires, le mouvement Alternatiba prend de l’ampleur : 9 villages ont accueilli plus de 60 000 visiteurs en 2014 et une cinquantaine de villages sont en préparation pour 2015 !

Loin des fausses solutions, injustes, dangereuses, inefficaces et peu démocratiques (éo-ingénierie, OGMs, agro-carburants, nucléaire, marchés du carbone, mécanismes de compensation, pétroles de schiste, etc.), nous pouvons ainsi continuer à changer concrètement les choses chacun-e à notre niveau et renforcer le rapport de force permettant d’avancer vers les bonnes prises de décisions tant au niveau local qu’au niveau global.

C’est pourquoi nous serons présents, et appelons tout le monde à nous rejoindre à Alternatiba le dimanche 4 octobre 2015. Nous vous invitons également à rejoindre l’organisation de cet événement en écrivant à

contact[at]alternatiba-rouen.fr (remplacer [at] par @)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.