« Voulons-nous de l’extrême droite au pouvoir ? » projection débat avec Ras Le Front – mercredi 15 janvier

Pourquoi des citoyens accordent-ils leur confiance à l’extrême droite ? Comment celle-ci se maintient-elle au pouvoir ?

Les militants de Ras le Front vous convient mercredi 15 janvier 20Mains Brunes sur la ville OK jpg14 à 20h à la Ferme des Bouillons pour une soirée projection débat sur le thème « Voulons-nous de l’extrême droite au pouvoir ? », avec la diffusion du film documentaire Mains Brunes sur la ville (2012) de Bernard Richard et Jean-Baptiste Malet sur les villes de Bollène et d’Orange, laboratoire municipal des politiques du front national et de l’extrême droite française depuis les années 90.
Un débat avec les militants suivra la projection du film afin d’échanger informations, analyses et moyens d’action face à la situation préoccupante de l’extrême droite en France et dans la région. La soirée se clôturera par un pot de l’amitié, et pourra si vous le désirer se prolonger avec la projection de Au Pays des Gueules Noires ou Le Populisme au Féminin.

Pensez à amener de quoi partager le repas !

En cette période de campagne présidentielle, tandis que Marine Le Pen brigue le pouvoir, deux villes sont déjà gérées par des mairies d’extrême droite : Orange depuis 1995, et Bollène depuis 2008.
Lors des élections municipales de 1995, Orange élisait ainsi l’un des trois maires d’extrême droite ayant alors créé la surprise de ce scrutin… Jacques Bompard, soutien de Tixier-Vignancourt et de l’OAS durant sa jeunesse, ancien membre d’Occident et d’Ordre Nouveau, portait l’étiquette Front national lors de sa victoire. Réélu depuis à deux reprises en 2001 et 2008, avec plus de 60% des voix, l’actuel président de la « Ligue du Sud » a élaboré, en trois mandats, un authentique laboratoire de l’extrême droite.
En l’analysant avec minutie, la méthode Bompard permet aujourd’hui d’appréhender ce qu’est concrètement une gestion politique d’extrême droite: désengagement du social, abandon des services publics (particulièrement dans les cités), destruction du tissu associatif, harcèlement systématique dirigé contre tout opposant, quadrillage sécuritaire d’un centre ville muséifié, communautarisme religieux…
Depuis 2008, sa femme, Marie-Claude Bompard, gère également la ville voisine de Bollène. Il s’agit de la première ville à sociologie de gauche basculant à l’extrême droite depuis la Libération, dans un contexte où le Front national progresse fortement. Lors des dernières élections cantonales, cette catholique traditionaliste a remporté une écrasante victoire.

Le documentaire semble l’outil le plus adéquat pour proposer une analyse accessible au plus grand nombre et révéler le véritable visage de l’extrême droite contemporaine qui tente de masquer ses desseins derrière une apparente respectabilité, en profitant du discrédit des partis traditionnels et en feignant une virginité dans la pratique du pouvoir au sein d’un système démocratique.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.